samedi 21 février 2015

Héricourt (70) : Rien n’est trop beau pour Hermès

A Héricourt (Haute-Saône), il y a quelques semaines, une cérémonie était organisée pour la pose de la première pierre de la future usine, issue d’une ancienne filature, du maroquinier de luxe Hermès qui parait-il, va y créer plusieurs centaines d’emplois.

On pouvait y voir, outre un directeur d’Hermès, tous les politiciens locaux. Et pour Hermès, ils ont fait le « job » : le député PS de la circonscription a obtenu une prime d’aménagement du territoire de 400 000 € versée à Hermès « pour favoriser son implantation à Héricourt ».

La communauté de communes prend à sa charge la dépollution du site. La ville d’Héricourt a vendu un bâtiment de 4 000 m2 pour un euro symbolique et s’est engagé à réaménager une rue d’accès à l’usine qui coûterait plus de 120 000 € et de faire divers travaux d’aménagement.

C’est vrai qu’Hermès fait partie des pauvres à aider : Les résultats annoncés, début février, montrent que cet emblème du luxe français, a franchi en 2014 pour la première fois la barre des 4 milliards d’euros de ventes, en hausse de 9,7 %, par rapport à l’année précédente, et on ne parle pas des profits réalisés ni de la fortune des dirigeants de ce groupe.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire