samedi 27 juin 2015

PSA Metz-Borny : la direction veut licencier un médecin qui ne marche pas au pas

Mardi 23 juin, la CGT de Borny fait signer une pétition qui a recueilli 750 signatures pour soutenir le médecin menacé

En 2012, sur le pôle PSA des deux usines de Metz et Trémery, il y avait 5 médecins du travail pour plus de 5 000 salariés. Début 2015, il n’en restait plus qu’un seul. Ces deux dernières années pas moins de 5 médecins ont quitté l’entreprise. A croire que la direction les rend malades...

Aujourd’hui, la direction veut pousser au départ la dernière médecin du travail embauchée début janvier. Elle voudrait qu’elle intervienne sur les deux sites alors qu’elle a été embauchée pour le seul site de Metz-Borny. Par ailleurs, le médecin conteste les méthodes de la direction concernant les arrêts de travail, les accidents de travail etc... et de manière générale l’ingérence systématique du service du personnel sur le service médical.

Un médecin, c’est fait pour soigner des êtres humains, à l’usine des travailleurs, pas pour soigner la rentabilité et faire le mercenaire de la DRH.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire