jeudi 25 juin 2015

SNOP : Grève victorieuse... en 24 heures

En moins de 24 heures, un accord a été trouvé pour les cinq sites SNOP (société noiséenne d’outillage de presse), spécialisé dans le découpage et l’emboutissage pour l’industrie automobile.

A Etupes, Besançon et Cousance, une grève a commencé lundi matin 22 Juin, avec un blocage des camions. Engagées lundi en début d’après-midi, les négociations avec la direction, qui portaient notamment sur les salaires, ont été conclues dans la nuit de lundi à mardi.

La reprise a été décidée à la suite d’une augmentation générale des salaires avec un plancher de 80 euros. La rémunération du travail de nuit a été harmonisée sur l’ensemble des sites de SNOP. Par ailleurs, a été maintenue la prime de panier de jour, que la direction voulait supprimée.

De plus les travailleurs de SNOP ont obtenu une prime exceptionnelle d’un montant de 150 euros. Autre revendication satisfaite, l’employeur s’engage désormais à prendre en charge 60 % du coût de la mutuelle, c’est à dire les mêmes garanties que pour les cadres.

Il s’en est fallu de peu que PSA Mulhouse ne soit arrêté. Le numéro vert a été activé chez PSA à Sochaux. C’est sans aucun doute ce qui explique cette sortie de conflit en moins de 24 heures.

Ce que les travailleurs de SNOP ont obtenu, ils savent que c’est parce qu’ils ont utilisé l’arme qui est leur force, la grève.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire