mercredi 1 juillet 2015

Les personnes âgées devront attendre.

Créée il y a bientôt quarante ans à Bethoncourt dans le Doubs, l’APASAD (aide aux personnes âgées et soins à domicile) est intervenue en 2014 auprès de 1394 personnes, dont la moitié ont plus de 75 ans, et trois plus de 100 ans. Cette association doit faire face, comme l’explique son directeur, à des « contraintes budgétaires fortes » pour prendre en charge des pathologies en augmentation.

Elle vient d’apprendre que la loi ASV, Adaptation de la Société au Vieillissement, qui devait débloquer 650 millions d’euros au titre du financement de la dépendance, était… reportée. Ce n’est pas comme si les personnes âgées ne pouvaient pas attendre encore un peu pour être pris en charge dignement !

Le gouvernement, en servile larbin des capitalistes, trouve plus urgent d’augmenter le budget de l’armée et de continuer à verser des milliards de cadeaux aux patrons, marchands de canons ou autres, qui continuent à licencier.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire