samedi 21 novembre 2015

PSA Sochaux : Retour au siècle dernier

Nous faire revenir un siècle en arrière et présenter cela comme un progrès, le patron de PSA l’a fait avec son « job dating » en choisissant « ses ouvriers » à la porte de l’ usine.

Il veut recruter trois cents intérimaires pour produire en pleine cadence début 2016 après en avoir renvoyé autant, il y a peu. Des dizaines de travailleurs en recherche d’emploi se sont rendus à la porte de PSA Sochaux avec leur CV. Le patron va faire sa sélection suivant ses propres critères d’exploitation.

À la sortie, interrogés par les médias, beaucoup de candidats concluaient : « Si j’ai de la chance, je serai pris ». Mais ce n’est pas une question de chance. Dans ce système où le moteur est le profit, les patrons sélectionnent et cela va de pair avec l’existence d’un volant de chômeurs.

Contre la surexploitation des uns et le chômage des autres, la répartition du travail entre tous, sans perte de salaire, reste à imposer.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire