mardi 24 janvier 2017

Les migrants doivent obtenir l'asile en france

Les migrants qui avaient quitté la jungle de Calais il y a trois mois et dont une partie était arrivé en franche comte sont menacés d’être expulsés vers l’Italie.

C’est le cas de 24 jeunes hommes de nationalité soudanaise accueillis et logés sur la commune de grand Charmont. En effet une règlementation dite «  Dublin » permet d’expulser les migrant vers le pays où ils ont posé leurs empreintes digitales, parfois de force, dès leur arrivée en Europe. 

Pour obtenir leur départ de Calais, B. Caseneuve, le ministre de l’intérieur de l’époque, avait promis qu’ils ne seraient pas renvoyés et qu’ils pourraient demander l’asile en France, ce qu’ils ont fait. 

Aujourd’hui la préfecture du Doubs menace ces jeunes d’être expulsés. L’un d’eux a été sorti du dispositif pour être placé dans un hôtel sordide de Bart et est menacé de renvoi vers l’Italie qui elle peut le renvoyer au Soudan.

 Le gouvernement avait promis l’asile mais il n’est pas à un renoncement prêt, c’est même pour lui une habitude.

Les bénévoles en charge de l’accueil s’adressent au maire socialiste de Grand Charmont pour qu’il intervienne en faveur de l’asile des migrants. Pour ma part, en tant qu’élu Lutte Ouvrière au conseil municipal, je renouvellerai mon soutien à l’installation des migrants et à leur liberté de circulation.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire