vendredi 30 juin 2017

Bavilliers (Territoire de Belfort) Des économies crasses sur le dos des anciens

Dans tous les secteurs du Centre Hospitalier de Soins de Longue Durée du Chênois, EHPAD public de 450 lits géré par le Conseil Départemental, une note de service du 6 juin, affichée dans les couloirs et les ascenseurs, exige des résidents qu’ils fournissent dorénavant tout le nécessaire et les produits de toilette ; la liste est longue et « Plus aucun de ces produits ne sera fourni par le magasin ». Comme si la toilette ne faisait pas partie intégrante des soins.

Cette ordonnance complète celle que les résidents, famille ou tuteurs, viennent de recevoir, et qui les avertit des nouveaux tarifs d’hébergement : en hausse !

Plus les patients paient – 2 500 euros par mois quand ce n’est pas plus – moins ils ont droit à des soins dignes et de qualité. Car dans le même temps, le sous-effectif et les conditions de travail des soignants ne font qu’empirer. Le gouvernement baisse les dotations aux EHPAD. Et comme pour l’hôpital, avec le gros chantier de construction du nouveau Chênois, ce sont les banquiers qui sont bien soignés.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire