vendredi 8 avril 2016

Hermès : le jackpot

Le groupe de luxe  Hermès vient d’inaugurer  à Héricourt le nouvel atelier de fabrication de sacs à main, où travaillent déjà 93 salariés, embauchés très sélectivement après des mois en contrat « aidés », avec la promesse de  250 recrutements d’ici  6 ou 7 ans. 

Hermès a donc acheté 200 000€ des bâtiments industriels rénovés baptisés « manufacture » qui auront coûté à la communauté de commune du Pays d’Héricourt en aménagement de site 2,5 millions d’€ soit  12 fois plus. La région Franche Comté apporte  672 800 € pour « frais de formation ». De plus Hermès a bénéficié de 400 000 € de « Prime d’Aménagement du Territoire » de la part de l’État et de 200 000 € au titre des « Programmes d’Investissement Industriel d’Envergure » du département. Au bout, chaque emploi promis aura couté 12 786 €.

Hermès est un groupe de luxe qui échappe à la crise,  qui a augmenté son chiffre d’affaire de 80 % en cinq ans, et dont les bénéfices avoisinent le milliard d’€ en 2015.

Des chiffres qui se passent de commentaires et qui montrent que l’argent public coule à flot dans les poches du patronat, pour que les hommes et les femmes de la bourgeoisie s’offrent des sacs à main, à 4500 euros !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire